Avantages et inconvénients de la coopérative

Derrière ce nom mielleux se cache une réalité qu’il ne faudra pas occulter pour quiconque souhaite lancer une coopérative ou en faire partie. Voici les avantages, mais également les inconvénients de la coopérative pour vous aider dans votre réflexion.

Avantages d’une coopérative

Des responsabilités minimes face aux dettes

Une entreprise coopérative engage plusieurs actionnaires. Ces derniers ne sont responsables de la dette de l’entreprise qu’à une hauteur égale à leur participation. Du point de vue financier, c’est une aubaine.

Un peu plus de liberté

Vous avez la possibilité de quitter la coopérative quand et comme bon vous semble. Il ne s’agit que...



d’un contrat souple et pratique.

Des bénéfices maximum

Du point de vue fiscal, les coopératives présentent des avantages et non des moindres. Ils ne profitent pas seulement d’un abattement. Ils sont exonérés de taxe de contribution économie territoriale.

Une entreprise plus simple à constituer

Pas besoin de perdre du temps dans l’enregistrement des capitaux. Ce peut être aussi bien dans leur augmentation que leur diminution. La coopérative est bien plus simple à gérer.

Pour les salariés

La coopérative utilise un système de gestion participatif qui leur permet d’intégrer entièrement le management de la société dans le but d’en assurer la pérennité et à sa réussite. Pour information, les employés détiennent jusqu’à 51 % du capital soit 65 % des voix de vote. Ils peuvent élire le directeur avec la règle suivante : une personne équivaut à un vote.

Des allocations de chômage pour les dirigeants

C’est l’une des spécificités de la coopérative. Les salariés ne sont pas les seuls à toucher les allocations en cas de cessation d’activité.

Une aventure humaine avant tout

La coopérative vise à travailler ensemble et non les uns pour les autres dans le but d’optimiser les rendements économiques d’une région ou d’un pays. Pour information, vous devez embarquer au minimum 2 salariés avec vous dans cette aventure.

Inconvénients d’une coopérative

Un modèle de société pas fait pour les antisociaux

La coopérative est faite pour être gérée à plusieurs. Une autogestion pourrait lui être néfaste. Ainsi, il faut avoir le sens du travail en groupe pour en établir une.

Pas de cession, pas de vente

La coopérative ne peut être revendue. En cas de cessation d’activité, il faudra déclarer le tout auprès des autorités.

La division des bénéfices est différente

Si vous êtes de ceux qui recherchent perpétuellement des avantages financiers à la place d’une aventure humaine, exit la coopérative. Avec ce modèle d’entreprise, les salariés ont droit à 25 % des bénéfices que vous devez donner sous forme de participation salariale.

Les participations peuvent être un inconvénient

En cas de faillite de la coopérative, les actionnaires s’engagent à payer la partie de la dette dont ils sont responsables. Plus vous versez de participation, moins les risques sont mutualisés. Et selon la loi, le minimum de capital à verser doit être de 18 500 euros : une somme qui peut augmenter au cas par cas, et notamment en fonction de la possibilité de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *