La joint venture, appelée aussi coentreprise, est une forme de coopération entre entreprises dans laquelle deux ou plusieurs personnes ou sociétés passent un accord (sous forme de contrat) dans le but d’un partenariat limité et temporaire. Chacun des partenaires apportera les ressources nécessaires à la réalisation de l’objectif assigné. Par exemple, deux compagnies pétrolières pourraient former une joint venture pour forer un nouveau puits. En raison de leurs nombreux avantages, les coentreprises sont très fréquentes. Cependant, des inconvénients pourraient entraver leur bonne marche.

Avantages

Diversité des compétences. Les coentreprises permettent aux différentes parties de mettre leurs compétences en synergie. Beaucoup d’entreprises entrent dans des partenariats conjoints afin d’accéder à de nouvelles...technologies, des capitaux et des compétences, ainsi que pour acquérir des connaissances essentielles dans le milieu des affaires. Par exemple, une entreprise de vêtements peut vouloir vendre des chaussures dans un nouveau marché. Bien que la société puisse disposer des capitaux nécessaires, elle peut n’avoir aucune idée des besoins des consommateurs de ce nouveau marché. En lançant une joint venture avec une société de spectacle locale bien informée, la compagnie de vêtements finira par acquérir l’expérience nécessaire afin de pénétrer le marché.

Accès à de nouveaux marchés. Souvent, les gouvernements nationaux interdisent à des entreprises étrangères de vendre certains produits à leurs citoyens afin de ne pas perturber les ventes de l’industrie locale. Toutefois, certains pays, comme la Chine, permettent aux entreprises étrangères de pénétrer leurs marchés locaux en faisant des joint ventures avec des entreprises locales. Cela permet au pays d’offrir de nouveaux produits et services à ses citoyens, et aux entreprises étrangères d’atteindre de nouveaux marchés.

Diversification des risques. En joignant leurs ressources dans une coentreprise, les partenaires partagent également les risques. Cela fait de la joint venture un choix plutôt sage pour les transactions particulièrement risquées, permettant ainsi aux entreprises de se couvrir face aux difficultés qui pourraient survenir.

Inconvénients

Processus décisionnel plus lent. Les coentreprises sont souvent structurées de telle sorte que tous les partenaires aient leur mot à dire dans la prise de décisions. Cela garantit que rien ne se fasse qui serait contraire à la volonté de l’un des partenaires. Néanmoins, cette exigence de consensus peut signifier que la prise de décision prenne beaucoup plus de temps que d’ordinaire, étant donné que chaque problème doit être négocié jusqu’à ce que toutes les parties tombent d’accord.

Partage des récompenses. Le revers de la médaille du partage des risques est que les récompenses doivent également être divisées. Dans une joint venture où deux parties ont des parts égales, chacune des parties n’aura droit qu’à la moitié des bénéfices de la coentreprise. Cela constitue un inconvénient sérieux pour les entreprises qui estiment qu’elles sont en mesure d’effectuer une transaction réussie par leurs propres moyens.

Possibilité de désaccord. Chaque entreprise a son propre style, sa propre culture ou philosophie de la gestion. À moins que toutes les parties d’une joint venture ne se mettent d’accord à la fois sur les objectifs de l’entreprise et la structure de son leadership, le partenariat peut très vite s’embourber dans le manque de coopération, réduisant ainsi ses chances de succès.


Autres avantages et inconvénients des statuts de constitution d’une entreprise :

SAS
EURL
EIRL
SCI
La filiale
La franchise
Micro-entreprise

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)