Les étapes pour reprendre une entreprise en liquidation

Posted on

Dans certaines situations, la reprise d’une entreprise en liquidation peut être avantageuse. Cela dit, il convient d’être très prudent parce que c’est une démarche risquée.

Précautions à prendre avant d’entreprendre la reprise

La reprise d’une entreprise en liquidation n’est jamais simple. Il ne faut jamais foncer tête baissée dans une telle aventure. Ce projet nécessite une mûre réflexion, tant sur le plan humain que financier. Dans la majorité des cas, on tend à penser que c’est un moyen d’avoir une entreprise à moindre coût. Seulement, il faut noter que l’investissement initial peut être faible, mais d’autres investissements souvent lourds peuvent être nécessaires. Pour éviter les déficits, on doit bien connaître le secteur d’activité de ladite entreprise. Il est également indispensable d’avoir un plan défini qui permet de relancer rapidement l’entreprise.

Par ailleurs, le tribunal de commerce ne nous offre qu’un délai de 15 à 30 jours pour nous informer sur l’entreprise et pour présenter notre offre.

Toujours établir un diagnostic

On peut trouver tous les documents relatifs à une reprise d’entreprise auprès de l’administrateur judiciaire. Mais avant d’envisager de reprendre une entreprise, il est impératif d’établir un diagnostic fiable. Dans ce contexte, il faut donc :

  • Connaître l’historique de l’entreprise à reprendre
  • Vérifier les comptes annexes et les comptes consolidés sur les exercices comptables précédents
  • Analyser les bilans
  • Contrôler la situation bancaire (garanties consenties, crédits en cours, etc.)
  • Étudier les contrats conclus avec les clients et les fournisseurs
  • Examiner les rapports des branches de direction et des branches représentatives du personnel

Pour éviter les erreurs, il est impératif de recourir le soutien d’un conseiller expérimenté comme un expert financier, un notaire, un avocat, un expert comptable, etc. Ils peuvent nous aider dans toutes les démarches et connaissent bien les problèmes relatifs à une reprise d’entreprise.

Déposer son dossier

Lorsqu’on finit d’analyser tous les points concernant les difficultés de l’entreprise et quand on juge que la reprise peut nous être avantageuse, on peut commencer le dépôt de notre dossier. Il faut respecter le délai imposé par l’administrateur judiciaire. Notre dossier doit comprendre :

  • Notre situation (CV, situation financière, motivations, etc.)
  • Les perspectives d’emploi
  • Les termes de la reprise (reprise d’actifs, contrats, etc.)
  • Le coût de la reprise avec les modalités de paiement
  • Les prévisions de la reprise d’actifs pour les deux ans à venir
  • Les prévisions de financement et d’activité
  • Les garanties bancaires
  • La durée d’engagements pris
  • Les conditions suspensives

L’administrateur judiciaire se chargera de déposer notre dossier au tribunal de commerce. Les juges vont ensuite étudier notre projet. Pour arriver à se prononcer, ils vont se baser sur la préservation d’emplois et le remboursement des créanciers. Il faut noter qu’on ne peut plus modifier le dossier, ni le retirer durant un délai de 30 jours lorsque l’administrateur l’a déposé au tribunal.

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *