Création d’entreprise : analyse des avantages et des risques

Posted on

Ces derniers temps, le gouvernement français mise énormément sur la création d’entreprise pour endiguer la montée fulgurante du chômage et galvaniser la croissance économique. Les procédures administratives se sont considérablement allégées pour les gens qui veulent créer une entreprise en France.

L’administration française distingue deux types d’entreprises : les auto-entrepreneurs et les micro-entreprises (startups). Un auto-entrepreneur est généralement un salarié qui souhaite augmenter ses revenus par une activité complémentaire. L’auto-entrepreneur n’a pas d’employés autres que sa personne. En général, ce sont des artisans et des travailleurs manuels tels que menuisiers, plombiers, électriciens et autres. Les startups, par contre, ont au moins un salarié. Ils sont dans divers secteurs.

Les avantages de la création d’entreprise pour la société

Le gouvernement s’est finalement rendu compte que le problème de chômage est principalement un problème économique. En effet, une activité économique réduite équivaut au chômage en croissance. Pour stimuler l’activité économique, rien ne vaut la création d’entreprise. Une personne qui décide de créer sa propre entreprise, c’est une personne de moins sur la liste de Pole Emploi, des ASSEDICS et de la Sécurité Sociale. De plus, en agrandissant son entreprise, d’autres personnes seront employées. Donc, un entrepreneur a un effet multiplicateur quand il s’agit de la réduction du chômage.

Même un auto-entrepreneur a un effet positif sur la dimension socio-économique du pays. Un auto-entrepreneur n’emploie personne, mais en augmentant ses revenus, il stabilise sa propre situation et se met hors de la précarité. Ainsi, il y a moins de chance qu’un auto-entrepreneur ait besoin des services de la Securité sociale.

Dans un contexte où le gouffre de la Sécu ne fait que s’agrandir, la création d’entreprise est peut-être une manne pour sauver l’économie et la stabilité sociale de la France.

Les avantages de la création d’entreprise pour l’individuel

Pour la personne qui souhaite créer une entreprise, les avantages sont multiples. Premièrement, il est juridiquement facile de monter une société. Cela ne nécessite qu’une inscription auprès du Centre de Formalités des Entreprises (qui conjugue les rôles du Registre des Commerces et des Sociétés et le Répertoire des Métiers). L’inscription peut se faire en ligne.

Deuxièmement, un dispositif d’aide élaborée est mis en place par l’état et les régions pour encourager les startups. Cela va à l’exonération d’impôts et de charges fiscales et même des exonérations sur la prime d’aménagement du territoire. Différents services de conseils sont aussi disponibles à travers l’APCE et les régions.

Finalement, pour un licencié, c’est le moyen le plus facile de réinsertion, particulièrement si l’on a atteint un certain âge.

Les risques de la création d’entreprise

Il est évident que tout le monde n’a pas la fibre de l’entrepreneur. On estime que seulement 30% des entreprises sont encore opérationnelles un an après leur entrée en activité. Ainsi, il y a un risque pour l’entrepreneur que son business ne fonctionne pas. Plusieurs facteurs entrent en jeu : la compétition, le marketing défaillant, le manque d’apport financier, ou le manque de formation. Quoi qu’il en soit, l’entrepreneur risque de tout perdre.


Autres articles complémentaires à lire pour créateur d’entreprise :

Création d’entreprise : toutes les subventions disponibles
Créer une entreprise : L’importance d’identifier les besoins
Créer une entreprises : Toutes les aides européennes
Profession libérale : Comment démarrer son activité?
Création d’entreprise en Tunisie : Toutes les aides disponibles
Questions à se poser avant de créer un commerce
Ouvrir une entreprise : le guide étape par étape
Créer un commerce en France : comment s’y prendre
Créer une micro-entreprise : comment s’y prendre
Créer sa société : comment s’y prendre pour réussir
Créer une entreprise : ce qu’il faut faire étape par étape
Monter sa boîte : tout ce que vous devez savoir
Créer une société offshore : le guide étape par étape

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *