Domicilier son entreprise chez soi : à savoir avant de commencer

Rien de plus facile que d’enregistrer son entreprise chez soi. De nombreux entrepreneurs y ont recours, soit parce qu’ils peuvent travailler directement depuis leur domicile, soit parce qu’ils peuvent plus facilement immatriculer leur société. Que faut-il savoir avant de se lancer ?

Les notions de base

L’erreur que commettent beaucoup de personnes est de croire que domicilier son entreprise à la maison revient au même que de pratiquer son métier depuis le chez-soi. Ce n’est pas du tout le cas. En principe, si vous n’avez pas besoin de stocker beaucoup de marchandises...



ou d’installer de gros appareils professionnels, votre demeure peut très bien être à la fois, l’adresse fiscale de votre société et votre lieu de travail. Mais parfois, on peut faire du chez-soi le siège social de son entreprise, tout en ayant un local professionnel.

Les avantages de la démarche

Faire des économies ! C’est la raison principale pour laquelle on devrait domicilier sa société. Lorsque le siège social de votre entreprise est votre propre logis, vous pouvez :

  • simplifier la gestion de votre firme. Nul besoin de gérer une pléiade de boîtes aux lettres et d’adresse. Vous avez tout à portée de main. La tâche est encore plus allégée si vous pouvez exercer votre métier à la maison.
  • Limiter au maximum les coûts de création. Monter son affaire n’est jamais facile. Aussi minuscule qu’elle soit, elle exigera toujours un investissement que l’entrepreneur en herbe n’a pas toujours la possibilité d’effectuer. En hébergeant son business chez soi, on fait d’une pierre deux coups.
  • On ne peut pas vraiment le considérer comme un atout de taille, mais c’est un moyen comme un autre de limiter les dépenses. En abritant son entreprise à domicile, on peut également inclure les dépenses familiales dans les comptes de la société et se faire rembourser. Il s’agit notamment du loyer et des factures d’eau et d’électricité.

Ce qu’il faut savoir avant d’enregistrer son entreprise chez soi

Faire de sa demeure le siège social de son entreprise ne signifie pas forcément qu’on est le propriétaire de ce logement. Au cas où on est que locataire de son logis ou qu’il ne s’agit pas d’une maison isolée, ne vous hâtez pas d’enregistrer l’entreprise.

Il conviendra avant tout d’informer le syndicat de la copropriété, le propriétaire du logis, ou le représentant de l’immeuble de vos intentions. Envoyez une lettre avec accusé de réception. Ce n’est qu’après l’accord de cette autorité que l’on pourra s’adresser à la mairie si sa permission est aussi requise.

Si le potentiel entrepreneur réside dans une copropriété, il devra changer de siège social au bout de cinq ans. Installer sa société chez soi facilite la vie. Toutefois, le jeune entrepreneur doit s’intéresser tant aux avantages qu’aux inconvénients.

One Reply to “Domicilier son entreprise chez soi : à savoir avant de commencer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *