Au commencement, chaque entreprise n’était qu’une idée farfelue dans la tête de son entrepreneur. L’idée peut provenir de l’expérience de l’entrepreneur. Par exemple, un agriculteur qui décide de vendre des semences aux autres agriculteurs au lieu des produits agricoles sur le marché. Il peut provenir de l’intuition de l’entrepreneur. Cette idée, vague au départ, se précise, plus on y pense et plus on fait de la recherche. L’idée est à la base de toute entreprise. Il faut découvrir, apprécier et protéger ses idées. On peut mesurer l’importance d’une idée par sa valeur commerciale ou monétaire. Donc, toutes les idées sont initialement équivalentes. Ce n’est qu’en évaluant leur potentiel que l’on peut les différencier.

Reconnaitre l’idée entrepreneuriale

Comment peut-on savoir si une idée a le potentiel de se transformer...en une entreprise profitable? Il y a deux extrêmes quand il s’agit d’idées entrepreneuriales :

  • Les idées novatrices dont il n’y a pas d’équivalent sur le marché actuel
  • Les idées banales qui courent les rues

Une idée très novatrice peut ne pas être acceptée par les consommateurs (qui auront peut-être de la difficulté à la comprendre). De l’autre côté, une idée banale aura de la difficulté de se différencier des autres offres du marché. Dans les deux cas, l’entreprise peut faillir. Donc, chaque idée doit être évaluée sur ses mérites.

Source des idées entrepreneuriales

Une idée d’entreprise peut naitre de différentes sources :

  • Une nouvelle idée dans un métier connu (l’exemple de l’agriculteur mentionné ci-dessus revient encore à l’esprit).
  • Une idée qui satisfait les nouvelles tendances du marché (cela implique une reconnaissance de ces nouvelles tendances et une action en temps opportun).
  • Une opportunité commerciale inouïe.
  • Une application nouvelle pour une technique déjà connue.
  • Une idée pour un nouveau produit ou ujn nouveau service (cela implique beaucoup de capitaux pour la recherche et le développement).

Définir son idée

C’est une étape cruciale pour pouvoir la convertir en business. Ce processus s’accomplit en mettant l’idée sur papier. Cela parait simple à priori, mais ne l’est pas tant que ça. Pour la définir, décrivez en quelques lignes les caractéristiques des produits que vous désirez vendre, l’utilité dont le consommateur peut en tirer, et les principes de sa fabrication et de sa vente. Faites lire ce résumé à quelqu’un d’autre pour voir s’il a compris. Si l’on arrive à faire cela, l’idée entrepreneuriale est prête!

Protéger son idée

L’idée en soi ne peut être protégée, car on ne peut empêcher quelqu’un d’avoir la même idée. Néanmoins, les lois de propriétés intellectuelles permettent de protéger la forme que prend l’idée. Par exemple, une marque, un logiciel, une invention ou une architecture peut être protégé de façon à ce que personne ne puisse la copier sans votre permission. C’est une façon de protéger votre idée même si la loi ne peut empêcher quelqu’un d’adopter les mêmes modes de fonctionnement de votre entreprise ou d’aller chercher les mêmes clients.

Les services de propriété intellectuelle sont désormais disponibles en ligne. Il est plus facile d’inscrire ses idées et de les protéger.


Différentes pages pour poursuivre la réflexion :

Vente de commerces entre particuliers : ce qu’il faut savoir
Personnalité entrepreneuriale idéale pour créer une entreprise
Reprise d’Entreprise : Réussir sa reprise avec succès
Toutes les escroqueries dans l’emploi à domicile
Auto Entrepreneur : Assurer son activité

Comment faire :

Entreprises et professionnels : Récupérer facilement la TVA
Marchés publics : Comment soumettre à des appels d’offres? et
Comment rédiger un appel d’offres pour croitre ses chances?
Comment faire la cession de sa PME? Guide étape par étape
Comment faire étape par étape la reprise d’une entreprise?

Travailler à la maison sur Internet : voici comment faire
Vous voulez racheter une entreprise? Voici comment faire
Trouver une information de greffe 100% gratuitement
Racheter une entreprise en redressement ou liquidation

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)