Entreprise : Les différents modes de financement

Posted on

La finance d’entreprise consiste à analyser le développement de la valeur de marché des entreprises. Il s’agit du champ de finance concernant les décisions financières des sociétés.

Les différents modes de financement d’une entreprise

Quid des deux modes de financement d’une entreprise.

Les fonds propres et les quasi-fonds propres.

Le capital social

Celui-ci n’existe que dans des entreprises. Il s’agit de fonds qui restent de façon durable dans la société c’est-à-dire un fond à ne pas rembourser. Un fond qui consiste à la constitution d’une société. Pendant la période d’immatriculation, la part de ce capital doit être versée chez un notaire ou sur un compte bancaire jusqu’à ce que la signature des statuts soit faite.

Les comptes courants d’associés

Il s’agit d’un fond venant des associés. La somme devient une dette au passif du bilan, car elle est à recevoir de façon provisoire. Ainsi, un fond à rembourser.

Les apports de sociétés de capital-risque

Il s’agit de fonds auxquels les entreprises de capital-risque profitent de la faveur de l’évolution économique locale grâce aux sommes prises par la société pendant son expansion.

Les subventions d’investissement

Ces subventions sont intégrées en capitaux propres au passif du bilan. Il s’agit d’un fonds versé à titre durable venant des collectivités territoriales. Ces subventions ne sont pas remboursées.

Les financements externes

L’emprunt bancaire

Cet emprunt est inscrit au passif du bilan de la société. Il s’agit d’un emprunt d’une somme mise à la disposition de la société en échange des intérêts rémunérant les risques pris ainsi que l’apport de fonds. Un financement réalisé par une organisation financière suivie de la prise de garantie en cas des difficultés de paiement.

Calcul des échéances d’un emprunt

Le calcul se fait en fonction du nombre d’années dans lequel le prêteur souhaite rembourser sa dette. Le taux d’intérêt maximum est de 6,00% tandis que la durée du remboursement oscille entre un mois et 15 mois.

L’emprunt aidé

Un fond offert par les collectivités territoriales, des associations désirant l’évolution économique de l’entreprise à peine créée. Ce fond est accompagné de financement des banques et est inscrit aux fonds propres. Il appartient aux 30% d’apports favorisant l’obtention des fonds externes.

Le crédit-bail

Il est aussi appelé LOA ou Location avec Option d’Achat. L’emprunt fait de l’entreprise une débitrice de la banque sans être le possesseur du bien.

La location financière

Elle est aussi appelée location à longue durée. Un financement sans option d’achat, car il s’agit d’une pure location. Elle permet de mettre à la disposition de la société un bien. Ce financement est plus avantageux par rapport aux autres surtout au niveau de la taxe professionnelle c’est-à-dire, la base d’imposition est égal à la valeur de rachat, mais non à la valeur originaire du bien.

Le découvert autorisé

Le découvert autorisé appelé aussi facilité de caisse. Un fond consistant au financement de la TVA et il est clair que la banque donne une possibilité de facilité de caisse jusqu’à ce que le crédit de TVA soit remboursé par le Trésor public.

Le crédit fournisseur

Ce mode de financement permet une facilité de trésorerie. Il s’agit d’un fond à rembourser en paiement comptant si les nouveaux directeurs sont jugés inefficaces.

Pages à consulter :

Société française : Schéma d’optimisation fiscale optimale
Calculer le taux de marge commerciale
Entreprise : Les différents modes de financement
Micro Entreprise : Comprendre le régime fiscal
Micro Entrepreneur : Comprendre le régime fiscal
Redressement judiciaire : Toutes les procédures légales
Professionnels : Se faire rembourser les frais kilométriques
Fonctionnaires : Se faire rembourser les frais kilométriques

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *