Toutes les aides à l’embauche disponibles aux entreprises

Posted on

Pour les entreprises, il existe plusieurs sortes d’aides pour l’embauche de nouveaux salariés. Ces aides ont pour but d’inciter les entreprises à recruter.

Contrats de travail aidés

Ce sont des contrats particuliers liés à la politique de l’emploi développée dès les années 70. Leur but est d’inciter et faciliter l’embauche des jeunes. Les entreprises qui recrutent peuvent recevoir une prime à l’embauche, des aides à la formation, des aides au tutorat et des exonérations des charges patronales de la sécurité sociale. Ces contrats sont généralement destinés pour les entreprises affiliées à l’Unédic, les établissements employant un personnel dans le cadre d’un contrat de droit privé, etc. Ces contrats aidés peuvent s’accompagner d’une formation obligatoire, d’une formation facultative, ils peuvent être sans formation.

En cas de formation obligatoire, ils se déclinent en contrat d’orientation, contrat de qualification jeune, contrat de qualification adulte, contrat d’adaptation, contrat d’apprentissage, etc. Avec la formation facultative, ils vont revêtir la forme de contrat initiative/emploi, contrat emploi solidarité, contrat emploi consolidé, contrat d’insertion dans la vie sociale ou contrat pour nouveaux services emplois/jeunes. En termes de contrats sans formation, on parle de contrats jeunes entreprises CDI à temps partiel ou à temps plein.

Aides financières relatives au recrutement de certaines personnes cibles

Ces aides visent souvent un public ciblé : demandeur d’emploi, cadre, handicapé, femme, etc. Elles peuvent être sous de nombreuses formes. Elles peuvent se présenter sous forme d’action de formation préalable à l’embauche (entreprises affiliées ayant déposé des offres au Pôle Emploi), d’aide dégressive à l’employeur (entreprises affiliées ayant déposé des offres au Pôle Emploi), d’embauche des handicapés (subvention versée par l’AGEFIPH), d’aide au recrutement de cadre de l’industrie (pour les PMI ayant moins de 500 employés), de contrat pour mixité des emplois (facilitant l’embauche des femmes) ou plan sport emploi (sous forme d’aide financière dégressive).

Aides au recrutement des jeunes diplômés favorisant l’innovation et la recherche dans les PMI-PME

Différentes modalités de formation pour la recherche visent à inciter les jeunes chercheurs dans le domaine de l’entreprise et de l’innovation. Ces aides ont pour but de faire profiter les entreprises des capacités technologiques et scientifiques de ces jeunes diplômés. Ces aides peuvent être présentées sous plusieurs formes : convention Cortechs (pour les titulaires de DUT, BTS ou l’équivalent), convention DRT (une aide pour le projet de développement technologique au sein des PMI-PME), aide au recrutement dans l’innovation des PME (contrat entre un cadre ayant un niveau bac+5 et une entreprise ayant moins de 2000 employés), convention industrielle de formation par la recherche ou accueil des docteurs ou post doctorants au sein des PMI-PME (contrat entre un jeune doctorant et une entreprise ayant moins de 2000 employés).

Réduction ou exonération des charges sociales relatives à l’embauche

L’exonération peut se faire au niveau de certaines zones de redynamisation urbaine ou de revitalisation rurale. Elle se porte sur les cotisations patronales d’accidents du travail, d’assurances sociales, d’allocations familiales, etc. L’exonération peut aussi se faire sur les zones franches urbaines s’il se présente des embauches en CDD (minimum 12 mois) ou CDI. Ce dispositif est appliqué aux entreprises ayant moins de 50 employés. Par ailleurs, les nouveaux dispositifs proposent un allègement des charges pour les bas salaires (pour le secteur privé soumis aux obligations d’affiliation à l’Unédic) ainsi qu’une exonération des charges sociales favorisant les jeunes entreprises innovantes.

Aide qui accompagne les départs anticipés (retraite) contre embauches

Elle peut être une préretraite progressive (PRP). Celle-ci permet aux salariés ayant moins de 55 ans de travailler à temps partiel et à l’entreprise de faire éventuellement des recrutements. L’État verse en contrepartie une aide finançant l’allocation qui est versée au salarié qui a accepté l’adhésion à la convention de PRP. Elle peut également se présenter sous forme de cessation anticipée des activités de certains travailleurs salariés (CATS). L’état va alors participer au versement de l’allocation pour le salarié qui a accepté de faire une retraite anticipée.

Aide pour faciliter les démarches administratives durant le recrutement

Il s’agit d’un chèque-emploi associatif qui permet de simplifier l’embauche et le payement du salarié. Cette aide facilite les calculs des charges sociales et simplifie la déclaration. Elle est destinée pour les emplois avec une durée de travail qui ne dépasse pas les 8 heures par semaine.


Différentes aides financières aux entreprises accessibles :

Entreprises françaises
Auto-entrepreneurs France
Reprise d’entreprise
Auto-entreprises
Auto-entrepreneurs
Entreprises individuelles
Entreprises dans les ZUS
Entreprises d’insertion
Entreprise en difficulté financière

Difficulté passagère de trésorerie
Moins de 10 salariés
L’emploi des seniors
Embaucher en alternance
Aides de l’État pour les entreprises en difficulté
Embauche d’un chômeur de longue durée
Pour contrat d’apprentissage
Aides pour créer une entreprise
Création d’entreprise en Tunisie

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *