Auto-entrepreneurs : Toutes les aides disponibles

Posted on

L’auto-entreprenariat est une solution pour remédier au chômage. Si les études ont été bien élaborées avant de se lancer dans un nouveau projet, il reste la question de l’investissement. Au cas où une personne compte ouvrir sa propre entreprise à l’aide de ses propres fonds, il ne se présente aucun problème. Par contre, il existe des individus qui doivent faire des crédits pour la réalisation de leur projet.

Le statut de l’auto-entrepreneur

Ce ne sont pas tous les chômeurs qui bénéficient des aides et subventions accordées aux auto-entrepreneurs. En effet, l’auto-entrepreneur est un régime créé dans le cadre de la loi de la modernisation de l’économie. Il n’affecte pas le régime des artisans, mais accorde une deuxième chance aux chômeurs qui viennent de perdre leur emploi. Ce qui signifie que les aides sont conditionnées suivant un statut bien défini.

Ainsi, l’auto-entrepreneur est un « créateur d’entreprise » qui bénéficie d’avantages particuliers aussi bien sur le cadre social que sur le régime fiscal. À titre d’exemple, la loi lui permet d’utiliser son habitation pour y créer son entreprise, à condition bien sûr qu’il ne perturbe pas son voisinage. Sur la fiscalité, il peut opter pour le régime microfiscal. Il s’acquitte ainsi de son impôt sur le revenu par prélèvement libératoire. Son activité est exonérée de la taxe professionnelle pendant 3 ans s’il opte pour le prélèvement fiscal libératoire.

Les différentes formes d’aides financières accordées à l’auto-entrepreneur

ACCRE

Il peut prétendre à des aides selon la nature et l’objet de son projet ainsi que le lieu où il l’exerce. Comme l’activité tend à se développer, certaines sociétés de crédit se sont lancées dans le prêt et le financement de celle-ci. C’est ainsi que l’ACCRE a été prévue pour amoindrir les charges sociales de l’acteur sur une période de trois années. Entrée en vigueur le 1er mai 2009, l’Aide aux Chômeurs à la Création ou Reprise d’Entreprise ne peut pas être cumulée avec d’autres dispositifs d’exonérations similaires comme le NACRE par exemple.

NACRE

Le NACRE ou Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise est un soutien financier à montant fixe compris entre 1 000 et 10 000 euros selon le type d’activité. Son objectif est d’assurer un bon décollage et un développement durable à l’entreprise. Il est destiné aux personnes éligibles à l’exonération de charges sociales ACCRE.

PCE

Il existe aussi ce qu’on appelle PCE ou Prêt à la Création d’Entreprise qui est un prêt bancaire facile d’accès compris entre 2 000 à 7 000 euros. Il dure 5 ans et se rembourse à partir du 6e mois du prêt. Il faut savoir que son obtention est conditionnée par l’acquisition d’un prêt bancaire d’une durée supérieure à deux ans.


Différentes aides financières aux entreprises accessibles :

Entreprises françaises
Reprise d’entreprise
Entreprises individuelles
Entreprises dans les ZUS
Entreprises d’insertion
Entreprise en difficulté financière

Difficulté passagère de trésorerie
Moins de 10 salariés
L’emploi des seniors
Embaucher en alternance
Aides de l’État pour les entreprises en difficulté
Embauche d’un chômeur de longue durée
Aides à l’embauche
Pour contrat d’apprentissage
Aides pour créer une entreprise
Création d’entreprise en Tunisie

Pages pour auto-entrepreneurs :

Auto-entrepreneurs : Toutes les aides financières accessibles
Auto-entreprises : Toutes les aides financières disponibles
Auto Entrepreneur : Assurer son activité

Photo par Bundesministerium für Eu (Creative Commons)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *